Plan d'études romand -
Maturité professionnelle
Accueil > Plan d'études Romand > Sa construction

LE PER-MP :
sa construction

La partie commune se base sur le tableau des périodes d'enseignement des filières de formation figurant en page 12 du PEC MP.

Elle contient un plan d'études spécifique pour chaque filière de formation, structuré selon le modèle du PEC MP (objectifs généraux, compétences transdisciplinaires, domaines de formation et domaines partiels avec compétences spécifiques), faisant apparaître, pour la maturité intégrée et la maturité post-CFC :

  • la répartition de la dotation horaire du domaine de formation sur chacun des domaines partiels ;
  • la description du niveau de maîtrise des compétences spécifiques au moyen de mots-clés, en intégrant le TIB et en précisant les contenus de formation lorsque cela est nécessaire ;
  • l'ordre dans lequel les domaines partiels/compétences doivent être acquis et évalués ;
  • des recommandations sur l'évaluation des prestations des élèves (sur le type et le nombre d'évaluations, la pondération, le barème, le concept de la discipline, etc.) ;
  • des propositions/recommandations sur les manuels d'enseignement et/ou les ouvrages de référence, pour le maître/la maîtresse et pour les élèves ;
  • dans chaque branche, un catalogue des compétences transversales et transdisciplinaires en vue d'une utilisation éventuelle dans le cadre du TIB (cette partie étant du ressort de chaque école, conformément au point 9.1.4.2 p.135 du PEC MP).

La partie spécifique correspond à la partie modifiable mais contraignante du document-type dans lequel chaque établissement (ou canton) devra obligatoirement présenter :

  • la description de la structuration par semestre des heures d'enseignement (pour les filières autres que post-CFC à temps plein), en tenant compte des branches dont l'examen final est anticipé ;
  • la réglementation détaillée en relation avec les travaux interdisciplinaires (TIB et TIP), conformément au PEC MP, chap. 9.1 ;
  • la réglementation, le cas échéant, relative à la maturité professionnelle multilingue (cf. PEC MP, chap. 9.2) ;
  • les directives de l'école (ou cantonales) sur les évaluations des prestations des élèves ;
  • les ouvrages de référence ou supports de cours utilisés par les maîtres et les élèves ;
  • les dispositions concernant les procédures de qualifications, conformément au PEC MP (pouvant se limiter à un renvoi aux prescriptions cantonales sur la maturité professionnelle, en particulier l’indication des branches dont l'examen final est anticipé ou pour lesquelles des certificats externes sont pris en considération).

 

Le contenu de la partie commune et le support ont été validés par la CLPO le 11 juin 2014. Le 20 août 2014, la CSG a préavisé positivement l'adoption du PER-MP par l'Assemblée plénière CIIP qui l'a confirmée officiellement le 18 septembre 2014.

 

 

Powered by /boomerang - Hébergé au sein du réseau scientifique valaisan VSnet